Follow

Un aspect dont on parle peu, c’est que les gens ne vont plus se faire soigner pour les dégâts "mineurs". Et on reporte les opérations et les traitements non vitaux.

Au lever du , on aura sans doute une floppée de gens avec des problèmes infectieux non traités et qui causeront des dégâts irrévérsibles. Par exemple problèmes de dos dus à une douleur au genou non traitée quand la personne a boîté pendant 2 mois, ou infections dentaires et tout.

Sign in to participate in the conversation
Mastodon

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!