La réaction des bourgmestres des villes de la côte en dit long sur les évolutions sociologiques du coin. En particulier les interdictions aux touristes d’un jour ou les velléités de suppressions des trains.

En bref : les pauvres qui vivent dans des villes – ceux qui ont le plus souffert du confinement –, qui ne viennent qu’un seul jour et dépensent peu, ne sont plus les bienvenus.

Pas de problème par contre pour ceux qui ont du fric : résidence secondaire sur place, villages de vacances…

Show thread

C’était étonnant de voir les émeutes de ce week-end à rapportées dans des journaux du monde entier.

Une télé chilienne annonce même que les images sont violentes. On voit des jeunes jeter… du sable, des objets de plage et même un parasol vers les policiers. 😱

Alors qu’en Amérique latine, les manifestants tirent à balles réelles sur la police.

Sur YouTube et consorts on trouve souvent plein d’interviews qui sont très faciles à écouter juste en audio, comme un podcast.

Mais trop souvent, les questions sont présentées sous forme de texte qui s’affiche à l’écran. Du coup, on est condamnés à regarder. 😠

C’est intéressant de voir comment la presse couvre l’éclosion du réseau social .com

1) On admet que Twitter censure arbitrairement. → La liberté d’expression c’est mieux.

2) Mais c’est surtout le refuge des complotistes et de l’extrême-droite. → La censure, finalement c’est bien.

3) Les conditions sont drastiques (art. 9 ils peuvent censurer à n’importe quel moment ; art. 14 on s’abstient d’un recours) → Quelques similitudes avec Mastodon.

Des avis ?

Intéressant ce qui se passe avec et .

D’abord on annonce le bannissement de l’appli aux USA.
Puis on propose à ByteDance de la revendre à une firme américaine. Microsoft est déjà intéressée.

Et hop, on reconcentre encore un peu plus les usages d’internet vers les .

Une fois encore, les gouvernements s’accommodent très bien des .

Bon, on a beaucoup critiqué l’application en France, mais la va faire encore mieux.

C’est ce 23/7 qu’a été attribué le marché à la firme qui va développer l’appli nationale. Si si, on est bien fin juillet. On s’y met, là…

À l’époque de Jacques Delors, 15 commissaires. Maintenant, 27.

Bref, on est passé de la petite Commission à la grosse Commission. 😂

Ça date de 2005 mais c’est toujours aussi désolant.

Étude Ipsos Global (04/2005)

– Une page sur six imprimées sur le lieu de travail n'est jamais utilisée.

– 43 % des Français imprimeraient jusqu'à 50 pages par jour.

– 20 % impriment la totalité des documents qu'ils reçoivent.

– 38 % impriment la totalité des courriels qu'ils reçoivent.

Snif, le gars qui a chanté la danse des canards est mort. 🎤🦆

Une annonce de Google Translate. Comme toujours, ça part d’une bonne intention :

"Translation history will soon only be available when you are signed in and will be centrally managed within My Activity."

En bref, tout ce que vous aurez soumis pour traduction sera conservé et associé à votre compte. Attention donc avec des infos sensibles (mails privés, voire traduire des mots cochons juste pour jouer 😁), ils gardent tout. Mieux vaut ne pas avoir de compte ou toujours se déconnecter.

La NCA (National Crime Agency) au Royaume-Uni a réussi à décrypter les messages échangés sur , une messagerie sécurisée utilisée par des dealers et des trafiquants, pour les arrêter. EncroChat a cessé ses activités depuis.

Il y a quelques articles de presse et une page Wikipedia en anglais.

Mais nulle part on n’explique exactement la vulnérabilité. Mauvais cipher ? Brute-force ? Quelqu’un sait-il la technique utilisée exactement ?

thehackernews.com/2020/07/encr

🇧🇪 Wouter De Geest, patron du Voka : « La réforme de l’Etat ne peut être un but en soi. Aussi longtemps qu’on ne s’en rend pas compte, on va mener des débats purement idéologiques, ce qui nous éloigne de la croissance. »

C’est très bien exprimé.

La vote de plus en plus pour l’extrême-droite : le Vlaams Belang est actuellement en tête des sondages.

C’est le parti le plus actif sur , avec plus de 116 000 € dépensés pour y faire de la pub. Encore un argument pour démontrer la toxicité de ce réseau social, qui favorise l’auto-radicalisation via les bulles de filtres. Tout l’inverse de la recherche de l’esprit critique par l’exposition à des point de vue variés.

Il y a beaucoup d’opposition à la pour l’instant.

Un moyen d’éviter cette course aux armements, c’est d’enseigner la sobriété dans les usages informatiques.

* Ne pas regarder les vidéos avec la plus haute définition.
* Écouter sa musique localement plutôt que chez Spotify
* Garder ses données localement plutôt que de tout mettre dans le cloud.
* Etc.

Il y a clairement des convergences possibles avec la sécurité informatique et l’absence de dépendance aux géants prédateurs.

2035 : sans s’en rendre compte, les gens cliquent sur des bannières légales des dizaines de fois par jour : à l’allumage de n’importe quel appareil domestique il faut cliquer qu’on accepte les conditions d’utilisation et que le fournisseur se décharge de toute responsabilité. Pareil à l’envoi d’un message électronique ou avant toute mise en relation avec quelqu’un. C’est devenu un réflexe pavlovien.

Bienvenue dans le monde d’après™. C’est comme le monde d’avant mais en pire : 🙄

* Des masques jetables avec un look rigolo (comme les coques pour téléphone portable, du déchet juste pour faire marrer les copains pendant 2 minutes).

* Des kits télétravail d’été avec des meubles pour le jardin.

* Des apps qui déclenchent une sonnerie stridente quand quelqu’un s’approche trop de vous.

* Des T-shirts « J’ai survécu à la pandémie », des en peluche, ou autres gadgets.

C’est moi où il y a un glissement de plus en plus prononcé dans les bandeaux de cookies sur plein de sites ?

Au début, ils mettaient une option pour refuser (en tout petit et bien cachée).

Désormais, on a uniquement le choix entre tout accepter ou la page « En savoir plus » qui ne permet pas de refuser. 😠

Je me demande toujours combien de conversations – chiffrées de bout en bout – sont stockées en clair dans Drive.
Ce backup automatique est activé chez quasiment toutes les personnes que je connais. 😔

Un truc que je n’ai jamais bien compris avec les Sud-Américains :

Ils contestent que pour parler des on dise toujours « les Américains ». Logique, ils sont eux aussi des Américains.

Ils parlent donc des « norteamericanos », soit les Nords-Américains.

Ce qui reste imprécis puisqu’une telle appellation inclut le .

Show more
Mastodon

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!