2025 : Les citoyens pourront gagner des points sur leur s’ils acceptent de partager leurs données de santé, de leurs tickets de caisse électroniques et de leurs objets connectés. Voici venu le temps du crédit social sur base de critères purement arbitraires (5 fruits/légumes, 10 000 pas/jour, ne pas consommer tel ou tel produit).

Précarisés depuis la réforme de 2020 et inquiets pour leur future retraite, beaucoup de Français cèdent…

J’ai dû téléphoner à .

Ils annoncent que la communication est enregistrée.

Pour s’assurer qu’ils parlent au détenteur légitime de la carte, ils exigent que je décline
* numéro de la carte de crédit
* nom
* prénom
* date de naissance
* adresse complète
* numéro de téléphone

Ça fait un paquet d’infos personnelles.

Question idiote : sécurisent-ils aussi les fichiers audio des enregistrements (aussi le serveur de backup) + procédure pour limiter qui a accès à ces infos ?

2024 : Les cryptomonnaies de , et autres géants sont désormais bien implantées. Il faut maintenir une activité très soutenue sur ces sites et donner accès à toutes ses données perso (localisation, historique de navigation, etc.) sous peine de voir son patrimoine fondre comme neige au soleil.

Faciles d’usage et sans frais, ces monnaies privées évincent petit à petit l’euro ; les magasins font payer plus cher de payer en cash.
Adieu l’anonymat…

2023 : Google n’indexe désormais plus que les sites utilisant sa techno AMP et Google Analytics.

réussit à devenir hégémonique grâce à une double manœuvre habile : les sites sans AMP deviennent illisibles sous Chrome, et les sites avec AMP ne s’affichent pas avec les navigateurs concurrents, qui ne possèdent pas les certificats-racine de Google.

Le Web se fragmente en deux et les sites refusant de se soumettre sont condamnés à une quasi-invisibilité.

Bon, le mot du jour est évidemment .

Ça commence un peu à saoûler les gens. Voici ce qui figure sur la porte du Churchill’s Bar à en ce moment.

Ce qui est flippant avec des scandales comme AI, ce sont les faux positifs.

Tapez votre nom dans Google Images et vous verrez plein de photos d’inconnus. C’est simplement que Google les « associe », simplement parce que les mots sont présents sur la même page qu’une image, même si elle n’a rien à voir.

La DB importée avec 3 milliards de photos doit être bourrée d’erreurs.

Du coup, quand les caméras de la « identifieront » un malfaiteur, ça tombera souvent sur un innocent…

2022 : Devant le risque de vol, les bijouteries installent une identification faciale à l’entrée, avec reconnaissance du visage et identification nominative via le compte . Les autorités n’y voient rien à redire : lutter contre les voleurs est légitime et après tout, les acteurs privés font ce qu’ils veulent, personne n’est obligé d’y entrer.
Les magasins de Hi-Fi ou de vêtements de mode emboîtent le pas. Petit à petit le système se généralise…

2021 : Au nom de la « protection de l’utilisateur » contre les logiciels malveillants, Google supprime l’option permettant d’installer des APK tierces, afin d’imposer le passage par le Play Store. Bye bye la liberté ou F-Droid.

Je commence une nouvelle série dystopique pour les mercredis fiction.

Chaque mercredi j’en poste un.
Ça progresse chronologiquement.

À mon sens, quasiment chaque post est plausible et conduit à chaque fois à nous enfoncer dans un monde bien vicelard.

On peut se morfondre sur le faible niveau de connaissance informatique des gens.

Mais les journalistes n’aident pas toujours à y voir clair. Ils sont sans doute responsable de ce sentiment qu’il n’y a rien à comprendre… ou que tout se vaut. (*)

Faille de sécurité, ransomware, recel de base de données de clients… pas les mêmes risques mais les journaux laissent parfois croire que les pirates peuvent lire votre écran.

(*) Je dirais presque : « comme en politique » mais risque de troll ici.

Tiens, un qui avait son heure de gloire il y a 10–15 ans et qu’on ne voit plus du tout.

C’est une sorte de pochette qui se porte à la ceinture pour mettre son portable.

En vogue à l’époque chez les quinquagénaires branchés avec un Nokia 3310. Plus personne ne porte son à la ceinture de nos jours.

Acheter des produits locaux.
Acheter des produits de saison.

Si on ne peut pas avoir les deux en même temps, quel choix est le moins dommageable pour l’environnement ?

Je cherche des sources. Une idée, quelqu’un ?

Un jeune footballeur français meurt à 23 ans. C’est triste, évidemment.

On a déjà eu quelques jeunes joueurs prometteurs qui se sont tués en voiture. Souvent le même scénario : devenus riches très jeunes ils achètent une grosse bagnole et roulent vite.

Arrêtez d’aduler les footballeurs, arrêtez de donner tellement d’importance au sport-spectacle, et peut-être qu’il y aura moins d’argent. Car se payer une Audi Q5 à 23 ans, quand même…

fr.wikipedia.org/wiki/Nathaël_

Alors, on va tous se sentir un peu plus vieux d’après la décennie où on est nés, hein ! Pour vous ou vos proches…

194x : ≥70 ans.
195x : ≥60 ans.
196x : ≥50 ans.
197x : ≥40 ans.
198x : ≥30 ans.
199x : ≥20 ans.
200x : ≥10 ans.

Et si vous me permettez le propos, je souhaiterais rappeler qu’il est important de bien faire comprendre, car tout le monde n’est pas toujours au fait des subtilités en la matière, que dans le système médiatique contemporain, régi par des contraintes temporelles de plus en plus fortes, il est nécessaire, et j’insiste là-dessus, de s’exprimer à l’aide de phrases courtes, c’est-à-dire dotées d’un minimum de mots et d’une structure aussi dépouillée que possible, sinon on perd l’auditoire comme ici.

Il faut manifester maintenant contre la réforme des .

Car comment ferions-nous, l’âge venu, de découvrir que les retraites et les « points » ne valent plus grand-chose et qu’on s’est bien fait avoir. Aura-t-on encore l’énergie pour manifester ?

Avoir plein d’applis différentes sur son téléphone n’est pas mauvais en soi.

Si elles sont de confiance, la vie privée est mieux protégée en segmentant ses identités et en isolant les acteurs qui ont de l’info. Par exemple vos déplacements (transports, vélos partagés, covoiturage…)

N’hésitez jamais à reprendre vos amis lorsqu’ils pestent sur « une appli en plus » et rêveraient d’une grande intégrée tout en un.

Tiens, il y a un terme désormais pour un truc que je fais depuis longtemps. "Speed watching".

Ça consiste à regarder les films en réglant le lecteur à vitesse accélérée. Un gain de temps bien utile. (Pour moi, typiquement 10 %.)

Mais certains hurlent au sacrilège, voire aimeraient que et autres imposent la vitesse originale, telle que le réalisateur du film l’a conçu.

Ça ne fait de mal à personne, laissons les gens faire ce qu’ils veulent chez eux !

Show more
Mastodon

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!